Normes et règles pour l’extension de maison

Avant de procéder à l’extension d’une maison, tenir compte des normes et des règlementations sur l’agrandissement est important. Les règles de constructions font parties des clés pratiques pour mener à bien les travaux d’élargissement d’une résidence.

 

Les règles à suivre dans le cadre de l’extension de maison

image117 Pour une extension à l’horizontale, avoir en sa possession une réserve foncière est obligatoire. Si cela n’est pas possible, opter pour la surélévation de la maison reste toujours une bonne alternative et obtenir un devis pour agrandir la maison pour celle-ci. Avant de commencer les travaux, il faut prendre rendez-vous à la mairie de sa commune dans le but de jeter un œil sur le PLU ou le plan local d’urbanisme. Par la suite, cette institution vous fera part des différentes modalités à suivre pour réaliser l’élargissement.

Selon les règles administratives, dans le cas où l’extension du logement se fait sur une surface plus petite ou équivalente à 20m², la déposition d’une déclaration des travaux est requise. Cette démarche est à faire au sein de la municipalité. Si le chantier à travailler s’étend sur une étendue supérieure à 20 m², les travaux ne pourront pas commencer avant l’obtention du permis de construire. Les réglementations de l’extension de maison imposent aussi l’intervention d’un architecte dès que l’agrandissement s’effectue sur un terrain de plus de 20 m². Lorsque la superficie de la résidence est inférieure à cette valeur, vous n’êtes pas dans l’obligation de faire appel à un professionnel du bâtiment.

Les normes de l’agrandissement de maison

image118Dans le cadre de l’élargissement de maison, celui qui se charge du projet doit suivre les normes régies par la réglementation thermique RT 2012. Depuis le début de l’année 2015, les extensions inférieures à 50 m² ne sont plus concernées par cette réglementation. Par contre, les expansions doivent respecter la norme RT existant élément par élément.

Avec le permis de construire, le maitre d’œuvre doit joindre une attestation prouvant le respect de la règle établie. Pour l’agrandissement d’un logement individuel entre 50 et 100 m², il faut se soumettre à la norme RT2012 intermédiaire qui impose le calcul du BBio. Il est possible de passer outre l’étude du système de ventilation et de chauffage. La RT2012 complète est par contre prescrite aux extensions de plus de 100 m².